Le trouble déficitaire de l’attention, avec ou sans hyperactivité (TDA/H) : une approche pluridisciplinaire longitudinale croisée de 36 enfants, 2011

Le trouble déficitaire de l’attention (TDA/H) reste en France controversé entre l’approche neurobiologique et l’approche psychanalytique. En conséquence, la conduite thé- rapeutique n’est pas consensuelle, le méthylphénidate (MPH) est peu utilisé et il n’y a pas de référentiel sur la prise en charge psychothérapeutique. Une évaluation croisée pluridisci- plinaire (neuropédiatrique, psychiatrique, neuropsychologique et projective) a été proposée à 36enfants avec les critères DSMIV du TDA/H. Un traitement combinant MPH et psycho- thérapie d’orientation analytique a été proposé selon les résultats et 31des 36enfants ont été revus à 1 an.À un an, 11 enfants n’étaient pas traités par le MPH du fait d’un refus parental ou d’une situation psychopathologique par- ticulière. La psychothérapie, proposée à 28 enfants, n’a été effectuée que chez 19. Les scores attentionnels n’ont été améliorés que dans le groupe traité par le MPH et les scores d’anxiété dans le groupe non traité.


Si vous avez un commentaire ou un enrichissement à proposer, n’hésitez pas à nous contacter via le formulaire en suivant le lien en bas de page.

Défiler vers le haut