Les troubles de la cognition mathématique, 2019

Les performances des élèves français en mathématiques se dégradent. Plus d’enfants ont un faible niveau et l’écart entre les « bons » et les « faibles » se creuse. La nomenclature officielle des bilans orthophoniques a remplacé le terme de « bilan logico-mathématique », par celui de « bilan de la cognition mathématique » (troubles du calcul, troubles du raisonnement logico-mathématique…). Ce n’est pas une modification sans importance, mais une véritable avancée pour reconnaître et diffuser les connaissances actuelles sur l’acquisition du nombre, du calcul et de la résolution de problèmes. Ce sont les applications pratiques de ces connaissances qui sont exposées brièvement afin d’en informer les praticiens. Ainsi le dépistage des troubles touchant l’acquisition du nombre et du calcul permettra une intervention, qu’elle soit pédagogique ou rééducative, adaptée au profil de chaque enfant en difficulté. Car deux points sont actuellement consensuels. Les enfants souffrant de troubles du calcul n’ont pas ds performances homogènes mais un profil souvent dissocié justifiant l’utilisation des batteries récentes plus adaptées aux connaissances cognitives actuelles, tant pour le dépistage (pour exemple la BMT-i) que pour l’évaluation spécialisée (pour exemples le TEDI-MATH Grands ou l’EXAMATH 8-15). Pour en savoir plus, voir journée 13 janvier 2020 : Troubles de la cognition mathématique : le nombre et le calcul.


Si vous avez un commentaire ou un enrichissement à proposer, n’hésitez pas à nous contacter via le formulaire en suivant le lien en bas de page.

Défiler vers le haut