BMT-i / Numéro spécial A.N.A.E. 2019

La BMT-i, un outil d’évaluation des différents apprentissages et fonctions cognitives

Depuis le Plan d’action langage en 2001 où les troubles du langage et des apprentissages sont sortis de l’ombre, les bases d’un parcours pédagogique et de soins, approprié aux besoins des enfants, se sont construites.

Dépister, prescrire les évaluations spécialisées indispensables au diagnostic et à la rééducation, ces différents temps nécessitent des outils adaptés à la situation de l’enfant. L’examen de première intention est un de ces temps que complèteront ensuite les bilans plus précis, utiles au diagnostic et à la prise en charge. C’est dans cet objectif que la Batterie modulable de tests informatisée (BMT-i) a été conçue. Elle est destinée à l’amélioration du parcours de soins des enfants atteints de troubles des apprentissages et des fonctions cognitives quelle qu’en soit l’étiologie.

Le premier article expose l’état de la validation soigneuse de la BMT-i à partir d’un échantillon de 1074 enfants tout-venant (1).

Six articles sont consacrés à chacun des grands domaines explorés. Les spécialistes de la question en décrivent les bases théoriques, les épreuves en référence à ces modèles et l’illustration de l’utilisation clinique :

  • L’intérêt d’une première analyse des compétences en lecture et transcription pour une prescription argumentée du bilan orthophonique par Monique Touzin, orthophoniste spécialisée dans le langage chez l’enfant (2).
  • Le rôle des épreuves verbales pour suivre le développement du langage oral (3).
  • Les épreuves enrichies pour les nouvelles données de la cognition mathématique par Anne Mirassou, orthophoniste spécialisée dans la cognition mathématique avec la collaboration d’Alain Ménissier pour les problèmes, des Professeurs Michel Fayol et Manuela Piazza (4).
  • Quelques épreuves évaluant le raisonnement grâce à la collaboration de la neuropsychologie et de la pratique médicale neuropédiatrique par Sahawanatou Gassama, Catherine Billard, Yasmina Gérard et Stéphanie Iannuzzi (5). 
  • Les épreuves de dépistage des troubles du graphisme et de la visuo-construction par Catherine Billard, avec l’aide de Cecilia Galbiati, ergothérapeute (6). 
  • Quatre épreuves d’évaluation des fonctions attentionnelles informatisées et étalonnées dans une large population française par Stéphanie Iannuzzi, Sahawanatou Gassama, Yasmina Gérard, neuropsychologues et Catherine Billard (7)

C’est cela, la BMT-i. Un objectif : les besoins de l’enfant en difficulté cognitive ou d’apprentissage. Des moyens : l’expertise clinique d’une équipe, la collaboration des auteures avec de nombreux experts, professionnels et étudiants. Une nécessité : une démarche de validation rigoureuse et transparente. Une aide sans laquelle ce travail n’aurait pas abouti : les 1 074 enfants tout-venants qui ont participé à l’étalonnage, aimé la passation de l’outil, et en ont accepté les contraintes ; leurs parents qui nous ont fait confiance ; les enseignants, directeurs, proviseurs et leurs inspecteurs qui nous ont accueillis.

La BMT-i Batterie Modulable de Tests-informatisée. Catherine Billard neuropédiatre, Anne Mirassou et Monique Touzin orthophonistes est éditée par Otho Édition.


Numéro spécial A.N.A.E. La BMT-i, un outil d’évaluation des différents apprentissages et fonctions cognitives accessible à tous les professionnels de santé concernés par les troubles du développement de l’enfant. N° 161 coordonné par le Catherine Billard.

Sommaire

C. BILLARD. AVANT-PROPOS : Un outil clinique pour l’évaluation initiale des apprentissages et fonctions cognitives de l’enfant de 4 à 13 ans : la BMT-i. A.N.A.E., 2019; 161; 451-458

1. É. THIÉBAUT, S. GASSAMA, C. BILLARD. Démarche de validation d’un outil transversal d’évaluation de première intention des apprentissages et fonctions cognitives : la Batterie modulable de tests informatisée (BMT-i). A.N.A.E., 2019; 161; 459-468

La BMT-i est un ensemble modulable d’épreuves pour explorer en première intention des troubles des apprentissages et des fonctions cognitives chez des enfants de 4 à 13 ans. Les premiers arguments empiriques de validité (effectif total de 1 074 enfants) concernent 1) la structure des réponses aux items et 2) celle des scores, 3) leur stabilité et 4) leurs relations à des critères. Le processus de validation n’est pas clos, des voies d’amélioration sont ouvertes et des travaux complémentaires sont en cours. 

2. M. TOUZIN. Des épreuves de la BMT-i pour une analyse de première intention d’une plainte sur le langage écrit. A.N.A.E., 2019; 161; 469-479

L’apprentissage du langage écrit est déterminant pour la scolarisation des enfants, mais souvent source de difficultés, pour des raisons très variées. L’analyse de première intention des performances des enfants dans ce domaine, permet de vérifier la plainte, mais nécessite souvent d’autres examens pour en comprendre d’origine. La BMT-i propose des épreuves simples afin de réaliser une analyse de première intention des performances des enfants qui souffrent d’un trouble d’apprentissage du langage écrit. Cette batterie permet de rechercher des signes de fragilité ou de dysfonctionnement des domaines cognitifs reliés à la lecture, ainsi que d’évoquer des diagnostics différentiels et/ou associés. Ainsi les demandes d’évaluations spécialisées seront dans un second temps mieux argumentées facilitant un accès plus rapide aux soins adaptés. 

3. A. MIRASSOU. BMT-i et cognition mathématique. A.N.A.E., 2019; 161; 481-493 

Les épreuves de cognition mathématique de la BMT-i ont pour objectif d’évaluer les apprentissages dans ce domaine en les replaçant dans le contexte plus large des compétences verbales, non verbales, transversales (mémoire, attention, fonctions exécutives) et des apprentissages en langage écrit, en référence à une population d’étalonnage d’enfants tout-venants de la MSM à la 5e . La place d’un tel outil d’évaluation se situe en amont de batteries spécifiques récentes d’examen de la cognition mathématique. Plus largement, son rôle est discuté au sein du parcours pédagogique et de soins de l’enfant.

4. M. TOUZIN, C. BILLARD. Le dépistage des troubles du langage oral dans une nouvelle batterie informatisée pour l’examen de première intention (BMT-i). A.N.A.E., 2019; 161; 494-504

Malgré toute la complexité du langage, la plupart des enfants acquiert spontanément la maîtrise de leur langue sans apprentissage explicite. Toutefois, certains éprouvent de grandes difficultés à développer les compétences nécessaires dans les différents domaines qui constituent le langage, que sont l’articulation, la phonologie, le lexique, la syntaxe. L’identification de ces enfants en difficultés de langage est indispensable. Cet article décrit les épreuves langagières de la nouvelle batterie BMT-i dans le cadre des recommandations récentes concernant le dépistage dans le domaine du langage oral. Le dépistage systématique en population asymptomatique âgée de 5 ans ou moins est remis en question au profit d’une évaluation échelonnée dès lors qu’une inquiétude est formulée sur le langage oral. L’objectif de la BMT-i se situe au niveau du premier temps de cette évaluation destinée à éclairer les évaluations approfondies nécessaires. La construction et la validation des quelques épreuves simples de la BMT-i dans le domaine du langage oral sont décrites ainsi que leur utilisation pour permettre à tout professionnel de santé de confirmer la réalité d’une plainte, avant d’adresser l’enfant à l’orthophoniste. D’autres épreuves permettent également aux professionnels d’apprécier les éventuels troubles associés ou le retentissement sur les apprentissages. Une étude de cas illustrera cette démarche. 

5. S. GASSAMA, C. BILLARD, Y. GÉRARD, S. IANNUZZI. Deux épreuves de raisonnement dans une batterie de première intention d’évaluation des apprentissages. A.N.A.E., 2019; 161; 505-512

Le diagnostic des troubles spécifiques du langage et des apprentissages, et le parcours de soins des enfants, impliquent de nombreux bilans, dont l’évaluation de l’efficience intellectuelle. Dans cet article, nous présentons deux épreuves de raisonnement fluide au sein d’une batterie d’évaluation de première intention des apprentissages et des fonctions cognitives. L’hypothèse est que ces épreuves, en renseignant sur le niveau de raisonnement fluide, pourraient constituer une alternative aux évaluations psychométriques systématiques, dont l’accès semble de plus en plus difficile. La démarche statistique et l’état actuel du processus de validation sont présentés, ainsi que les perspectives.

6. C. BILLARD & C. GALBIATI. Une évaluation de dépistage des troubles du graphisme et visuo-constructifs. A.N.A.E., 2019; 161; 513-524

La littérature internationale regroupe actuellement l’ensemble des perturbations de la coordination motrice et du geste chez l’enfant sous la terminologie de TDC (Trouble du Développement de la coordination), remplaçant ainsi le terme de dyspraxie largement utilisé dans la clinique pédiatrique francophone. Les recommandations récentes émanant de l’European Academy of Child Disabilities définissent les critères diagnostiques du TDC par les troubles de la coordination motrice représentés par les scores au M-ABC. Ce qui ne rend pas compte des troubles associés visuo-spatiaux ou exécutifs observés chez certains enfants TDC et bien connus en clinique pour leurs conséquences sur les apprentissages. La dysgraphie au sens de trouble de la qualité et vitesse d’écriture, toucherait en moyenne 6 à 8 % des enfants. Elle se voit dans des contextes cliniques différents : associée à un TDC et/ou à un trouble du langage écrit, voire isolée. Quoi qu’il en soit, elle constitue un handicap sérieux pour le reste de la scolarité et de la vie professionnelle. 

Malgré la recommandation d’un dépistage précoce des TDC, le seul outil validé reconnu est un questionnaire parental, le DCDQ, dont seulement 4 des 15 questions concernent la motricité fine et l’écriture. 

La complexité des TDC touchant non seulement la coordination motrice, mais aussi le domaine visuo-spatial, le graphisme et les comorbidités fréquentes avec les troubles des apprentissages évoquées plus haut soulignent le besoin d’autres outils normés pour les dépister. La BMT-i, Batterie modulable de tests informatisée propose deux épreuves pour explorer l’expression des TDC en graphisme (une copie de figures simples et d’une figure complexe) et en visuo-construction (construction à l’aide de cubes). L’épreuve de dictée permet d’apprécier la calligraphie ainsi que l’orthographe. Cet article décrit les épreuves, les éléments théoriques qui ont amené à leur conception et le processus de validation effectué.

S. IANNUZZI, Y. GÉRARD, S. GASSAMA, C. BILLARD. Quatre épreuves pour une première évaluation de l’attention et des fonctions exécutives. A.N.A.E., 2019; 161; 525- 524-538

Les termes d’attention et de fonctions exécutives sont devenus de plus en plus fréquents dans le vocabulaire clinique et font l’objet de nombreuses plaintes en consultation. Les modèles théoriques relatifs à ces fonctions mettent en évidence des concepts multimodaux, entretenant des liens étroits et d’interdépendance, qui rendent leur évaluation indissociable. Les tâches utilisées mettent également en jeu d’autres fonctions instrumentales, comme les compétences visuo-spatiales, langagières ou motrices. La Batterie modulable de tests (BMT-i) se positionne comme un outil pour l’évaluation de première intention des apprentissages (langage écrit et cognition mathématique) et des fonctions cognitives (verbales, non-verbales, attentionnelles et exécutives). Quatre épreuves évaluent le domaine de l’attention et des fonctions exécutives : Attention contrôlée auditive, Attention soutenue visuelle, Tour de Paris et Empans. Après un rappel des principales conceptions théoriques, ces quatre épreuves sont décrites ainsi que les indicateurs psychométriques fournissant l’état actuel de la validation dans le large échantillon d’enfants français tout-venants de 7 à 13 ans. Puis elles sont mises en perspective avec les outils disponibles pour l’évaluation clinique spécialisée de ces fonctions. Une recherche complémentaire est en cours pour comparer ces épreuves avec celles de l’évaluation spécialisée dans une population clinique et apprécier les liens avec les autres fonctions explorées dans la BMT-i. Ainsi, la place de la BMT-i dans l’évaluation de première intention des troubles attentionnels et exécutifs sera précisée. 

Pour se procurer les articles, consulter l’A.N.A.E. (https://www.anae-revue.com) ou nous contacter via le formulaire sur ce site.


Avant-propos

Lire en ligne

BMTi_ANAE_161_Avant-propos


Si vous avez un commentaire ou un enrichissement à proposer, n’hésitez pas à nous contacter via le formulaire en suivant le lien en bas de page.

Défiler vers le haut