Chapitre 7. Calcul

  • Version
  • Télécharger 3
  • Taille du fichier 1.99 MB
  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 25 mars 2020
  • Dernière mise à jour 14 avril 2020

Chapitre 7. Calcul

Ce chapitre dédié au calcul est organisé en trois parties :

  1. Les bases neuropsychologiques et le développement normal du nombre et du calcul
    1. La neuropsychologie du calcul (C. Lemer)
    2. Les bases cérébrales des activités numériques (C. Lemer)
    3. L’acquisition de l’arithmétique (M. Fayol)
    4. Le développement numérique et ses troubles, perspective historique (C. Meljac)

Ce premier chapitre propose un état des lieux des connaissances théoriques disponibles en 2004 sur les mécanismes neurocognitifs du traitement des nombres et du calcul. En presque 20 ans, les connaissances se sont considérablement développées et enrichies, notamment grâce à l’avancée des techniques d’imagerie, mais les notions de bases décrites ici restent toujours d’actualité.

  1. L’évaluation des compétences concernant le nombre et le calcul
    1. Les outils généraux d’évaluation et l’UDN (C. Meljac & F. de Barbot)
    2. Le Numerical, un outil issu d’une recherche collective et internationale (F. Gaillard)
    3. Le Tedi-Math : un test des compétences de base en arithmétique (M.P Noël)

Dans le chapitre précédent, on pouvait lire qu’«on ne peut plus faire aujourd’hui comme si les modèles neuropsychologiques du calcul n’existaient pas. » En 2020, cette affirmation reste plus que jamais d’actualité. Depuis une trentaine, on sait que les enfants, dès leur plus jeune âge, sont sensibles aux quantités, et qu’ils peuvent, bien avant le stade des opérations formelles, manipuler les nombres et faire du calcul. Les outils d’évaluation ont dû prendre en compte ces connaissances afin de mesurer le plus fidèlement possible les compétences des enfants, non plus en termes de conservation, d’inclusion ou de classification, mais en termes de quantification, de chaine verbale, de transcodage, de base 10, de calcul, à la fois mental et écrit, de résolution de problèmes ou encore d’acuité numérique. Cela s’est d’ailleurs traduit dans le décret d’actes des orthophonistes, où le terme « logico-mathématique » s’est vu remplacé par celui de « cognition mathématique ».

Ce qui était pertinent en 2004 ne l’est plus aujourd’hui.

En 2020, les batteries répondant à cette évolution des concepts théoriques sont le TEDIMATH Grands et l’Examath 8-15 pour l’évaluation spécialisée, et la BMT-i pour l’examen de 1ère intention (voir ressources le nombre et le calcul).

  1. Les dyscalculies chez l’enfant et les principes de leur remédiation
    1. Une introduction générale à la dyscalculie chez l’enfant (M.P Noël)
    2. Tentative de classification des troubles portant sur l’apprentissage du calcul (F. de Barbot & C. Meljac)
    3. La sémiologie des dyscalculies : cas cliniques (F. Gaillard)
    4. Les dyscalculies spatiales et leur remédiation (F. de Barbot & C. Meljac)
    5. Questions générales sur la remédiation (F. de Barbot & C. Meljac)
    6. Quelques exemples de difficultés du nombre (N. Ducloy)
    7. Rééduquer les troubles du calcul, l’analyse des situations problèmes (A. Ménissier)
    8. Analyses des difficultés d’organisation de la pensée (B. Guéritte-Hess)

La classification des troubles évolue nécessairement avec l’avancée des connaissances. Aujourd’hui, en référence au DSM-5, le terme « dyscalculie » s’est vu remplacé par la notion de trouble des apprentissages en mathématique, défini comme des difficultés à comprendre le sens du nombre, les faits mathématiques ou le calcul ou des difficultés de raisonnement mathématique. Mais si la nomenclature a changé, la sémiologie des troubles, elle, demeure. C’est pourquoi la lecture de ce chapitre fournit, encore aujourd’hui, une vision assez précise des tableaux cliniques qui peuvent être rencontrés en clinique et des aspects rééducatifs qui y sont relatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut